AS ENSEIGNANTS DIJON : site officiel du club de foot de DIJON - footeo

Carnet Noir

26 novembre 2012 - 15:06

Le club de l'ASE Dijon tient à faire part de ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Pierre GOUNAND, Co-Fondateur de l'AS Enseignants Dijon Foootball il y a 41 ans, malheuresement décédé le 24/11/2012.

En l'honneur de M. GOUNAND, une minute de silence a été respecté ce samedi lors de la rencontre opposant notre équipe A à la Lyonnaise des eaux.

Biographie :

«L’enseignement a une double mission. Il est un conservatoire de la connaissance et en même temps, il devrait être à la pointe du progrès. » Ce credo, Pierre Gounand n’a pas fait que le proclamer, il l’a mis lui-même en pratique, au lycée Montchapet à Dijon, entre 1964 et 1976, puis dans les autres postes qu’il a occupés au cours de sa carrière de pédagogue. Il est décédé à 77 ans, et tous ceux qui l’ont connu, que ce soit pour son parcours hors norme dans l’éducation nationale, ses activités d’historien écrivain et de peintre ou encore pour son engagement dans la vie culturelle du Pays de Saint-Seine où il avait pris sa retraite à Bordes-Bricard, garderont de lui un souvenir chargé de respect, d’affection et d’admiration.

Né en 1935 à Rioz en Haute-Saône, Pierre Gounand a fait des études d’histoire, de géographie et de lettres avant d’entrer, agrégé de l’Université et Docteur ès lettres, au lycée Montchapet en qualité de surveillant général, puis de censeur des études. C’est à ce titre qu’il va participer durant douze ans à une aventure pédagogique sans précédent en France. Sous l’autorité d’un proviseur inclassable et visionnaire, Pierre Raoux, Pierre Gounand fut en effet l’un des acteurs de « l’esprit Montchapet », une approche de l’école qui, pour la première fois, voulait donner à l’éducation une place de choix à côté de l’enseignement. Dans cette « république d’enfants » que fut le lycée pilote dijonnais, le « surgé », puis le censeur prit toute sa place en contribuant à mettre en place les responsables de classe, les délégués élèves, l’autodiscipline ou encore les sorties éducatives. Des innovations, devenues aujourd’hui d’une grande banalité, qu’il développa ensuite dans différents postes : proviseur de la cité technique de Chatenay-Malabry (1979 à 1982), proviseur-directeur de la prestigieuse Ecole Boulle des arts de l’ameublement (1982 à 1987), proviseur du lycée technologique Diderot (1987 à 1995).

Chargé d’un cours de « Civilisation et technologie » à l’université de Paris-Nord, Pierre Gounand a également écrit plusieurs ouvrages où s’exprime sa passion pour l’histoire en général (il était devenu en 1990 docteur d’Etat en histoire contemporaine) et celle de la Seconde Guerre mondiale en particulier (1). Il a aussi été conseiller historique pour quatre films documentaires de France 3 (2).

Pierre Gounand avait reçu de nombreuses décorations et était notamment commandeur des Palmes académiques et chevalier de l’ordre du Mérite.

(*) La déportation en Côte-d’Or, la Côte-d’Or en images 1940-1944, Dijon carrefour de guerre 1940-1944 ou encore La Côte-d’Or pendant la Seconde Guerre mondiale.

(2) Gens de paix (1939-1940), Gens de guerre (1940-1944), Chemins croisés (La Libération) et Souvenirs d’enfance.

Source Bien Public

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Entraîneur
  • 12 Joueurs
  • 4 Supporters
+